Terrain

[VIDÉO] Témoignage : América, agricultrice de Marachanca

By 23 novembre 2016 No Comments

Après avoir travaillé pendant de nombreuses années à s’occuper du potager d’un hotel-restaurant, America s’est installée il y a 1 an maintenant à Marachanca, pour y rejoindre sa sœur et l’aider à exploiter les terres agricoles de cette dernière et de son époux. Actuellement elle travaille comme ouvrière agricole durant la journée et garde des enfants en soirée.

Elle a suivi les formations de Empow’Her sur la mise en place d’un potager biologique. Elle s’est d’abord montrée timide, n’osant pas se mettre en avant et semer elle-même les premières cultures. Après incitation de l’équipe de Empow’Her, elle a finalement mis la main dans la terre et elle est aujourd’hui parmi les bénéficiaires les plus intéressées par l’agriculture biologique.

Bien que ne sachant pas lire, elle est dotée d’une très bonne mémoire. Aussi, 3 mois après la formation, elle se souvenait des associations de cultures les plus efficaces, des distances de plantation et des ingrédients et quantités nécessaires pour réaliser un bocashi. Ayant arrêté très tôt l’école, pour devoir travailler, elle a aujourd’hui du mal à réaliser des calculs. Ce handicap l’empêche de se lancer dans des activités commerciales, elle craint d’être arnaquée.

Les projets d’América pour le futur sont d’économiser de l’argent afin de s’acheter quelques parcelles de terres et de mettre en place un potager. Dans l’idéal ce potager serait sous serre, pour le protéger des chiens et autres ravageurs, mais aussi afin de pouvoir planter des patates douces et des tomates cerise sur les hauteurs de Marachanca. Pour l’aider dans son travail, mais aussi pour rencontrer de nouvelles personnes et en apprendre plus sur d’autres régions du monde, elle souhaiterait faire appel à des volontaires étrangers qui viendraient travailler chez elle en échange de logement et des repas.

Les formations dispensées par Empow’Her pourrait lui permettre de pallier ses lacunes en gestion financière et consolider ses connaissances en agriculture afin qu’elles puissent se lancer sereinement dans de nouveaux projets.

Leave a Reply