Non classé

Interview : La guide de voyage, Charlotte Soulary

By 8 août 2018 No Comments
[vc_single_image image=”6373″ img_size=”large” alignment=”center”]

Charlotte Soulary est la fondatrice de La Guide de Voyage, la communauté qui met les femmes au cœur du voyage et propose des guides touristiques pour découvrir un pays à travers l’histoire des femmes.

Ce projet a été accompagné par Empow’Her dans le cadre du programme Women’Act (anciennement Caravelle).

Quelles étaient tes attentes en rejoignant le programme Women’Act?

J’ai rejoint le programme afin de rencontrer des femmes qui partagent les mêmes doutes et les mêmes questionnements. Dès lors que l’on crée et que l’on innove, il n’y a pas de route toute tracée, mais un grand inconnu devant soi. Le chemin entrepreneurial est plutôt solitaire, mais l’on peut s’entraider. J’avais besoin de compagnes de route. Je cherchais une forme d’entraide, mais aussi des conseils pratiques, des idées et des inspirations.

 

En septembre 2017, au début du programme, où en étais-tu dans ton cheminement entrepreneurial ? Quelles étaient les difficultés que tu rencontrais et où en es-tu aujourd’hui ?

En septembre 2017, mon association avait trois mois d’existence, la plateforme web était animée par quatre bloggeuses dont moi-même et je m’apprêtais à lancer la prévente pour un premier guide de voyage, afin de tester l’intérêt que ce contenu et ce format pouvaient susciter. Je doutais beaucoup de la pertinence de mon projet et de la façon de le développer. Aujourd’hui, non seulement la campagne de prévente a atteint 180% de son objectif, mais le guide est en librairie depuis quelques mois et plusieurs autres sont en préparation. Nous avons reçu un prix récompensant l’innovation urbaine, ce qui est pour moi le signe que je ne me suis pas trompée en mettant mon énergie à donner une forme à cette idée que j’avais.

 

Comment penses-tu que le programme a contribué à ces avancées et quelles difficultés as-tu pu surmonter ?

D’une part, ce programme m’a montré que toutes les questions que je me posais étaient celles que se pose tout.e entrepreneur.e, et que c’est ce qui fait la richesse de la création d’entreprise. Chaque atelier de nos weekends résonnait comme autant de problématiques que j’avais eu à résoudre, Cela m’a forcé à prendre le temps de poser les choses pour résoudre certaines difficultés. Ensuite, le programme m’a forcé à explorer davantage les raisons qui m’ont poussées à développer mon projet, C’est indispensable car le formuler permet de l’expliquer et de donner corps à l’idée de départ.

 

En un mot, comment décrirais-tu le programme Women’Act ?

Le premier mot qui me vient c’est « étincelles ».

 

Comment te sens-tu aujourd’hui dans ta posture d’entrepreneure ?

Le programme m’a permis de réaliser que j’avais déjà été dans une posture d’entrepreneure – et aussi d’intrapreneure – à d’autres moments dans mon parcours, sans l’avoir formulé. Je me faisais donc une montagne de l’entrepreneuriat alors que j’étais en fait déjà une entrepreneure, et cela depuis longtemps. Aujourd’hui je l’assume, c’est la différence !

 

Comment imagines-tu la suite pour la Guide de Voyage ? Fais-nous rêver !

Une plateforme web en trois langues, avec des centaines de contributrices, des informations sur des lieux à visiter partout dans le monde ; une collection de guides centrés sur les femmes sur des villes et pays sur les cinq continents ; et puis des événements, des visites guidées et des rencontres régulières. Parce que La guide de voyage fait bien plus que de donner de l’information : elle révèle l’invisible, elle initie un mouvement et permet aux voyageurs curieux de chausser des lunettes féministes, grâce auxquelles ils ne verront plus jamais le monde de la même façon !

Merci  pour ce bout de chemin !!

 

Vous voulez en savoir plus ? Retrouvez toutes les informations sur La Guide de Voyage sur le site http://laguidedevoyage.com/

A propos du programme Women’Act : https://empow-her.com/fr/women-act

 

[vc_separator]

Leave a Reply