Non classé

Rencontre inspirante : Youssra Essabbani, la créatrice de DélicesExpress

By 2 juin 2016 No Comments

« Liberté, défis, persévérance » sont trois mots qui pourraient définir Youssra. À 23 ans, cette jeune Marocaine a créé DelicesExpress, une entreprise qui produit et commercialise des plats traditionnels… de manière pas tout à fait traditionnelle.

L’Histoire commence sur le terrain, dans la région de Fès-Boulemane, dans le nord du pays : Youssra se rend compte qu’un grand nombre de mères célibataires, sans emploi ni revenu stable, se retrouvent contraintes à la vie en foyer d’accueil. Des établissements qui contrôlent de près leur vie privée : « les femme vivant en foyer ont l’interdiction formelle de le quitter après cinq heures du soir, ou de recevoir des invités. En discutant avec elles, je me suis rendue compte qu’elles restaient prisonnières de cette situation par peur du regard de la société. Par ailleurs, sans diplôme ni formation, leur unique savoir-faire demeurait la cuisine marocaine. »

Et ça tombe à pic : au même moment, le marché se révèle demandeur de plats livrés faits-maison pour la pause déjeuner des employés de la région. Ainsi nait Délices Express. Mais un défi ne suffit pas à la (très jeune) superwoman : en parallèle à son activité d’entrepreneure sociale, Youssra suit des études de… mécatronique. Une branche récente de l’ingénierie mécanique. Pour bousculer les codes ? La réponse est plus simple : « Quand j’étais petite, la voiture de mon père tombait souvent en panne, et j’étais curieuse de savoir comment ses engins marchent, et donc je me suis orientée plus vers ce domaine, la mécatronique ».

Bien sûr, Youssra, si elle le peut, aimerait inspirer d’autres jeunes femmes. Tout comme elle s’insipire de la figure marocaine du « youth empowerment » : Touriah Benlafqih…

Un parcours qui peut sembler incroyable, mais « les choses ne sont pas si difficiles », promet Youssra : il faut aimer ce qu’on fait, et avoir un peu d’engagement et de responsabilité devant notre communauté ».

Leave a Reply