Témoignages : El Baraka notre partenaire marocain

El Baraka est une coopérative spécialisée dans la boulangerie et l’artisanat local basée à Errachidia au Maroc. Elle participe à l’insertion socio-économique des femmes de la région en leur permettant d’exercer une activité génératrice de revenus. Depuis 2014, Empow’Her fournit un double accompagnement à la coopérative. À la fois, à travers un renforcement de compétences de la structure mais aussi en formant et en accompagnement directement les femmes bénéficiaires. Fatiha présidente de El Baraka et Hasna comptable ont accepté de partagé leur expérience.

Si Hasna est satisfaite des formations reçues jusqu’à maintenant pour renforcer la structure, elle exprime aussi le besoin de poursuivre le travail.

« Je trouve que les formations sur la gouvernance sont très utiles pour moi, ça me permet de mieux comprendre comment fonctionne la coopérative. J’aimerais avoir une formation sur le montage de dossier également, car je ne sais pas ce que je dois mettre dans le dossier, et ce qui va marcher ou non ».

Depuis votre venue, les femmes commencent à se sentir plus intéressantes car elles sentent qu’il y a quelqu’un qui s’intéresse à elles et qui veut les aider, faire des choses pour elles.

Pour Hasna, les formations dispensées par Empow’Her sont une véritable opportunité pour les femmes, souvent inconscientes de leur potentiel entrepreneurial.
Fatiha ajoute qu’il est important de dialoguer avec les femmes afin de les impliquer pleinement dans le projet. Elle constate d’ailleurs un changement de comportement de ces dernières depuis le début de notre collaboration.

« Les femmes, souvent analphabètes, savent que Empow’Her est là pour les aider à s’améliorer. De temps en temps, je fais des réunions avec elles pour leur expliquer les raisons de votre présence et leur rappeler que c’est une chance précieuse qu’elles doivent saisir, et qu’elles doivent en profiter jusqu’à la fin. J’ai observé que depuis votre venue, les femmes commencent à se sentir plus intéressantes car elles sentent qu’il y a quelqu’un qui s’intéresse à elles et qui veut les aider, faire des choses pour elles. Je remarque qu’elles ont de plus en plus envie de s’améliorer. Je sens chez elles cette volonté d’avancer. Elles réalisent que ce n’est pas un jeu, c’est du travail, c’est sérieux. »

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *